L’école Kenkyukai

Taira Masaji Sensei 9e dan Hanshi

Taira Masaji Sensei (平良 正次)
9e dan Hanshi

Masaji Taira (né le 1er décembre 1952) est un des principaux maîtres actuels du Goju Ryu Karate Do d’Okinawa, dans lignée de l’école Jundokan à Okinawa et de son maître Ei’ichi Miyazato. Il dirige l’Okinawa Goju Ryu Karate Do Kenkyukai. Il est plus particulièrement réputé comme chercheur et spécialiste des bunkai des kata Goju ryu. Il est particulièrement ouvert dans son enseignement, estimant que les techniques doivent être partagés à travers l’entraînement, afin de les préserver et de tester leur réelle efficacité.

Sa jeunesse

Taira Sensei a grandi sur l’île de Kume. Il est issu d’une famille de fermiers qui cultivaient la cane à sucre et le riz. Lors de sa troisième année au lycée, sa faille a déménagé à Naha où il a terminé sa scolarité.

Lorsqu’il était jeune, sur l’île de kume, tous les enfants avaient l’habitude de pratiquer le sumo d’Okinawa. Durant les périodes de pause à l’école, les enfants se rendaient règulièrement à la fosse de sable pour pratiquer. Il y avait régulièrement des concours et des tournois de sumo d’Okinawa entre les différents villages.

Sa carrière de karateka

C’est à l’âge de 16 ans que Taira Sensei a débuté l’apprentissage du Karate Goju Ryu auprès de Miyazato Ei’ichi sensei au dojo Jundokan. Il y eu une pause dans sa formation de karateka lorsqu’il rejoignit les forces de police japonaises. Puis, à partir de l’âge de 21 ans il s’est entraîné continuellement au Karate Goju Ryu.

Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires, il a rejoint les forces de police japonaises. Dans le cadre de sa formation au sein de la police anti-émeute, il a dû apprendre le Judo. Dans cette discipline, il a obtenu la ceinture noire premier dan en 3 mois, alors qu’habituellement le délais nécessaire à cette promotion était de 6 mois. Il attribue cette réussite à sa pratique du sumo d’Okinawa dans son enfance. Il est actuellement 4ème dan de Judo.

A l’issue de chaque journée de travail dans l’unité anti-émeute, qui prenait fin à 17h, il faisait le voyage de Gushikawa City où il était en poste, jusqu’au Jundokan dojo à Naha où il poursuivait son entraînement de karaté avec passion sous la direction de feu Miyazato Ei’ichi sensei, de 18h à 22h tous les soirs.

Lors de ses premières années au Jundokan, il a fait la connaissance d’un senior, Gima Shinko sensei. Gima sensei est un homme très souple et fort dont le kata dégage une grande impression de puissance. Bien que léger, il est impressionnant de rapidité et de qualité technique. Se rendant compte qu’ils recherchaient une voie similaire, les deux hommes se sont associés pour s’entraîner ensemble au dojo. Les deux n’aimant pas perdre, il y a eu de nombreuses cicatrices des deux côtés, conséquences des combats. Après l’entraînement au dojo, à de nombreuses reprises, pris par la volonté de perfectionner en permanence leur technique, ils se rendaient à une heure de marche du Jundokan, dans les collines de Madanbashi. Ils s’entrainaient là jusqu’au lever du soleil. Etant dans des collines et sous le climat tropical d’Okinawa, l’abondance des moustiques les poussait à rester en perpétuel mouvement.

La plus grande partie de la carrière de karateka de Taira sensei a mis l’accent sur la pratique et l’étude des Bunkai des Kata. Il a soigneusement disséqué chaque kata et a entraîné son corps au point de maîtriser la pratique profonde des kata du Goju Ryu. La spécificité des Bunkai de Taira sensei est l’application de séquences complètes du kata plutôt que de techniques isolées. Il est également catégorique dans le fait que le kata n’a pas à être modifié pour pratiquer les Bunkai.

Il ne faut jamais oublier que le karaté est l’art de la défense. - Taira Sensei
Le premier séminaire dirigé par Taira sensei, à l’étranger, s’est déroulé à Seattle en 1997 et a été organisé par le Jundokan Seattle. Par la suite, il a régulièrement voyagé pour enseigner sa méthode de pratique des Bunkai des kata du Goju Ryu, en Australie, Nouvelle Zélande, Etats Unis et en Europe.

Les principes de sa pratique

Le principal objectif des enseignements de Taira sensei est l’application des techniques des kata Goju Ryu pour la self défense, à travers les Bunkai. Contrairement à de nombreux autres instructeurs, il n’extrait pas des techniques du kata. Il estime que les kata ont été conçus comme des systèmes de combat complets, avec des transitions logiques d’une technique à l’autre comme un flux défensif complet et complexe.

Pratiquer le Bunkai enchaîné de tout un kata, ne signifie pas que l’ensmble du bunkai doit être systématiquement appliqué. Chaque technique peut être utilisée pour achever le combat. Le kata est utilisé comme un canevas pour entraîner l’élève à trouver les points d’entrée et de sortie des mouvements de défense et de riposte. Avec une connaissance complète du système, un pratiquant devrait être capable de répondre à presque chaque attaque.